(Français) Déceler l’abus sexuel

abus-sexuel-campagne

(Français) Déceler l’abus sexuel

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Pour certains enfants, les monstres existent vraiment. 
Apprenez à reconnaître les signes d’abus sexuels sur innocenceendanger.org 
 
 

Reconnaître les signes

Un symptôme unique ne signifie pas forcément abus sexuel. Mais consultez un professionnel si plusieurs troubles du comportement se conjuguent. Attention surtout aux comportements qui apparaissent subitement.

  • Aversion ou recherche excessive des contacts physiques.
  • Rejet de certains adultes et crainte ou refus d’être seuls avec eux.
  • Plaintes récentes somatiques, notamment les maux de ventre.
  • Troubles du sommeil (terreurs nocturnes, reprise de l’énurésie) et alimentaire (comportement boulimique ou anorexique).
  • Troubles scolaires avec stagnation des résultats et indifférence.
  • Perte d’intérêt pour les activités et les loisirs habituels.
  • Dessins explicitement sexuels.
  • Comportement sexuel exagéré avec ses camarades ou ses jouets.
  • Masturbation compulsive chez le petit enfant.
  • Brusque intérêt pour les parties génitales des adultes.
  • Crainte subite de se déshabiller en public.
  • Phobie soudaine pour certains lieux. 

 

Ecouter et croire pour aider les victimes

Il est important que l’enfant ressente qu’il est écouté et cru. Il doit se sentir dans un climat de confiance pour pouvoir révéler un évènement qui l’a profondément choqué. Les cas de fausses révélations sont rares et indiquent de toute façon qu’il existe un problème grave chez l’enfant. Plus l’enfant est jeune plus il y a de probabilité que son témoignage soit exact. De plus, la rétractation est très souvent le signe que l’enfant dit la vérité. Il vaut mieux croire dans un premier temps à quelque chose d’inexact plutôt que de risquer de passer à côté d’une vérité, qui aurait pour conséquence d’alimenter la honte et la culpabilité ressenties par l’enfant. Comme nous l’avons vu, plusieurs raisons peuvent expliquer son silence: la peur de ne pas être cru, celle de devoir dénoncer un proche, les menaces de l’agresseur ou un sentiment de culpabilité.

En situation d’urgence, lorsque l’abus sexuel vient de se produire et qu’il risque de surcroît de se répéter, il faut faire procéder à des constatations, préserver les preuves et apporter des soins à l’enfant. Il est toutefois impossible de donner une réponse générale concernant la marche à suivre en cas d’abus sexuel sur enfant. Chaque situation étant unique, complexe et très délicate, il sera nécessaire d’apporter une solution propre à chaque cas. Le signalement se fera également différemment selon le lien qui existe avec l’enfant victime. 

A titre indicatif, plusieurs démarches peuvent être entreprises :

  • Conduire l’enfant chez un médecin (de préférence en milieu hospitalier). Le médecin procédera aux constatations médicales. Une hospitalisation permet d’une part de protéger l’enfant en l’éloignant de son agresseur. D’autre part l’enfant pourra être examiné par une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, de pédopsychiatres, de travailleurs sociaux.
  • Alerter les services de police et de protection des mineurs du Canton concernés. Ils feront procéder aux constatations et aux soins urgents pour l’enfant, rechercheront l’auteur des faits.
  • Contacter les structures et les personnes susceptibles de d’apporter une écoute, une aide à l’enfant qui subit une situation d’abus sexuel (119, 08 VICTIMES)

Innocence en Danger répond à vos questions par email : contact-france@innocenceendanger.org

Sources :

 

——–

Les visuels de la campagne de communication initiée par Publicis

 

abus-sexuel-campagne-3 abus-sexuel-campagne-2 abus-sexuel-campagne-1